Retraite urbaine au Monastère des Augustines

Nov 8, 2022 | Prendre soin, Québec

Pour la suite du dossier Repenser novembre, je vous amène aujourd’hui au Monastère des Augustines, un lieu de ressourcement unique en son genre au cœur du Vieux-Québec. En passant la porte de l’endroit, on ressent déjà toute la bienveillance et la sérénité qui émanent de cet ancien cloître complètement réhabilité et modernisé. Il y a quelque chose de magique et de mystique qui règne là… c’est peut-être la lumière dorée dans les corridors? Ou le charme des planchers qui craquent? Une chose est certaine… il faut y séjourner pour profiter de tous les bienfaits de ce lieu.

La fascinante histoire des Augustines

Le Monastère ne se veut pas seulement qu’un simple hôtel, mais un lieu de conservation du patrimoine des Augustines, qui sont arrivées ici en 1639 pour soigner les corps et les âmes. Elles ont fondé le premier hôpital en Amérique au nord du Mexique et ont pris soin des malades pendant près de 400 ans en mettant en place une douzaine d’hôtels-Dieu à travers le Québec. Leur histoire est absolument fascinante et on la découvre tout au long de notre séjour là-bas, que ce soit en arpentant les corridors, en visitant les expositions ou encore par différents artéfacts dans les chambres et les aires communes.

L’endroit témoigne du mode de vie des Augustines, qui avaient comme valeurs l’accueil et l’hospitalité. Elles cultivaient le « prendre soin » sous toutes ses formes. Et c’est justement pour cette raison que l’on se fait une retraite au Monastère aujourd’hui… pour prendre soin de soi, à la manière des Augustines.

Un lieu authentique et contemporain

Ici, tradition et modernité sont omniprésentes. Les panneaux de verres se mêlent aux planchers antiques, aux voûtes tricentenaires (on dit que l’acoustique y est inégalée!) et aux matériaux nobles bien conservés.

Côté hébergement, on peut séjourner dans une chambre contemporaine avec toutes les commodités habituelles d’un hôtel. Mais pour une nuitée absolument unique, on peut aussi dormir dans une chambre authentique, qui se veut en fait une ancienne chambre de sœur restaurée avec goût. C’est une expérience toute en confort à essayer!

Des activités pour prendre soin de soi

Quelques jours avant notre arrivée, on se fait prendre en charge au téléphone par l’équipe bien-être qui s’informe sur nos attentes par rapport au séjour. Ça donne le ton! Sur place, on vient nous chercher à notre chambre pour aller à nos rendez-vous. L’expérience client est exemplaire sur toute la ligne.

Une rencontre privée en santé globale m’a permis de discuter avec bienveillance d’outils pour tendre vers un meilleur état de bien-être au retour à la maison. L’établissement propose également une gamme complète de soins de massothérapie et je me suis laissée tenter par le Massage signature aux huiles essentielles avec différents rituels inspirés des Augustines et une musique monastique. C’est à essayer!

Des activités de mouvement et de ressourcement sont offertes tous les jours, de même qu’une marche méditative. J’ai adoré cette expérience qui m’a permis de focaliser sur ma respiration et mon corps tout en déambulant dans le tumulte du Vieux-Québec.

Et quel bonheur d’aller prendre le temps de s’assoir dans le chapelle pour écouter les Augustines chanter… peu importe notre religion, on se sent apaisé à souhait. 

L’alimentation consciente du Monastère

Le mieux-être du Monastère se retrouve également dans l’assiette. Le Vivoir, détente et alimentation consciente, inauguré il y a quelques mois à peine, propose une sélection variée de plats et de petits à-côtés dans une ambiance lumineuse et chaleureuse. Et tout est absolument délicieux! Le menu expose les bienfaits des différents aliments offerts, ce qui nous fait réaliser l’importance du carburant que l’on met dans notre corps.

Ici, on prône la déconnexion lors des repas et on nous incite à manger consciemment et à goûter chaque bouchée. D’ailleurs, les déjeuners se prennent en silence au Monastère, comme le faisaient et le font encore les Augustines.

Culture et conservation

De par sa mission de conservation, Le Monastère se veut un lieu de culture en soi. L’expérience muséologique se confond avec l’endroit, riche en histoire. Le séjour inclut l’accès à l’exposition permanente qui retrace l’évolution des Augustines, mais également de la médecine en Amérique du Nord à travers les époques. On comprend la vie d’une sœur cloîtrée tout en découvrant les premiers instruments utilisés et les méthodes pour traiter les maux. Fascinant!

L’exposition temporaire Re-Cueillir donne pour sa part envie de se ressourcer et de se poser. Elle mise sur la contemplation vécue par les Augustines, qui contrastait avec l’action de leur mission de prendre soin des malades. On peut également s’imprégner des lieux et repérer des trésors cachés du Monastère en faisant le parcours déambulatoire « Une aventure en soi ». En visitant à notre rythme les 12 stations de l’expérience, on se laisse absorber tout en répondant à différentes questions qui suscite des réflexions. Le petit carnet de notes fourni est plus que le bienvenu!

On contribue à la mission

Le Monastère des Augustines perpétue encore aujourd’hui la mission d’accueil et d’hospitalité en se donnant comme objectif de prendre soin de ceux qui prennent soin. Notre escapade dans ce lieu mythique contribue au programme d’engagement social de l’établissement qui offre des séjours de répit aux proches aidants, aux accompagnateurs de malades et au personnel soignant. Des journées de ressourcement et des groupes de soutien sont régulièrement organisés pour les appuyer dans leur vie. Chapeau à toutes ces belles initiatives!

Merci à l’équipe du Monastère des Augustines pour l’accueil !