L’entre-saison sur la Côte-de-Beaupré

Nov 15, 2022 | Bouger, Manger, Nature, Plein air, Prendre soin, Québec, Randonnée

Dans le cadre de notre série d’articles Repenser novembre, on vous invite à ralentir la cadence et à vivre à un rythme plus nonchalant. C’est donc un peu contre-intuitif de vous amener aujourd’hui dans une destination qui rime avec adrénaline et dépassement de soi. Et pourtant!

La Côte-de-Beaupré, une sympathique région tout juste en face de l’île d’Orléans, nous charme par sa lenteur qui se fait davantage sentir à ce temps-ci de l’année. Ici, les locaux trippent à peu près tous sur le plein-air et sont affairés ces jours-ci à ranger les équipements de vélo (à contrecœur!) et surveillent patiemment les flocons pour sortir les skis, qui sont déjà bien fartés pour la première bordée. Les paris se font aller afin de prédire la date d’ouverture des sentiers de ski de fond et du mythique domaine skiable du Mont-Sainte-Anne. Parce que oui, on aime l’hiver sur la Côte!

En attendant la première vraie bonne accumulation de neige, on vous propose un itinéraire qui vous permettra de (re)visiter une de nos destinations plein-air de prédilection, mais à un tout autre rythme.

JOUR 1

Spa des Neiges

On était loin de se douter qu’on trouverait sur la 138 un lieu de relaxation si près, mais si isolé du chaos de la ville avec une vue sur le fleuve à couper le souffle. Le Spa des Neiges est assurément le petit trésor surprenant de la région avec ses bains nordiques extérieurs, ses saunas et ses aires de détente.

Aussitôt qu’on traverse les portes de l’établissement, on se sent complètement ailleurs. Toute notre attention se dirige sur le majestueux Saint-Laurent et l’île d’Orléans tout juste de l’autre côté. On ne ressent pas du tout (et on ne l’entend pas non plus!) la proximité du boulevard Sainte-Anne. Lors de notre passage, les oies des neiges profitaient de la marée basse pour faire leurs réserves avant la grande migration. Quel spectacle!

Des soins de massothérapie sont offerts et sur place et on peut casser la croûte au sympathique petit bistro.

Centre-ville de Sainte-Anne

Elle impressionne, la mythique basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré! Et si on allait y faire un tour? Après tout, l’attraction n’est pas seulement réservée qu’aux personnes d’âge mûre et aux groupes touristiques… Peu importe nos croyances et nos allégeances spirituelles, c’est ressourçant d’aller s’asseoir sur un banc du sanctuaire, d’écouter le silence envoûtant et d’admirer ce chef-d’œuvre d’architecture. Si vous voulez ressentir toute la tranquillité de l’endroit, novembre est le mois parfait pour aller y faire un tour.

On traverse la rue pour passer du bon temps (et prendre son temps!) au Café Apollo, une institution chez les locaux. On comprend pourquoi! Le café est bon et réchauffe les cœurs, tout comme la lumière dorée qui baigne l’endroit. On profite du moment, on se dépose, on lâche notre cell et on lit un livre, tout doucement… On dirait que le petit café d’après-midi goûte meilleur en novembre, vous ne trouvez pas? On en profite pour faire des provisions de vins d’importation privée soigneusement sélectionnés par Gabrielle, la sympathique proprio.

Chute Jean-Larose

Novembre n’est pas la saison idéale pour faire de la rando pédestre de façon responsable comme les terrains sont souvent gorgés d’eau, des flaques se forment et les sentiers se brisent plus facilement lorsqu’il y a trop de gens qui les piétinent. Certains secteurs davantage travaillés échappent à cette généralité et c’est le cas du chemin menant à la chute Jean-Larose, tout près du Mont-Sainte-Anne.

Une impressionnante structure d’escaliers fraîchement restaurée à neuf permet de découvrir les quatre paliers de la chute, qui fait au total 76 mètres. C’est tout simplement majestueux! Prenez le temps de vous poser rendu en bas. Et surtout… gardez de l’énergie pour remonter!

L’accès est limité en période hivernale comme les marches se glacent avec la neige. Le secteur Jean-Larose connecte avec le Sentier Mestachibo, un joyau de randonnée de la région. Si nous n’avez pas envie de faire l’aller et le retour par les marches, empruntez la Boucle Jean-Larose qui vous ramènera à votre point de départ par un court sentier qui se marche très bien.

Delta Hotels par Marriott Mont-Sainte-Anne

On pose nos valises dans le grand confort du Delta Hotels par Marriott Mont-Sainte-Anne. Dès notre arrivée, on est accueilli par la chaleur de l’immense foyer du hall. L’endroit a été complètement revampé il y a un peu plus d’un an et l’ambiance est simplement parfaite. Les chambres sont douillettes à souhait et offrent une proximité avec les pentes. On n’a qu’une envie… revenir en mode « ski-in/ski-out cet hiver » avec la petite famille!

Coup de cœur pour le complexe aquatique, inauguré il y a quelques mois. Tant la piscine intérieure que les bains thermaux extérieurs ont une vue panoramique sur le Mont-Sainte-Anne.

Le Bistro Nordik à même l’hôtel vaut à lui seul le détour. On y croise des touristes bien sûr, mais également des locaux qui ont envie de se payer la traite. La cuisine y est abordée dans toute sa nordicité avec des produits du coin et des saveurs du terroir. On rêve encore de l’entrée mélangeant la betterave au fromage de chèvre… miam! Bien que la saison ne soit pas débutée, on se sent ici en ambiance après-ski avec le feu de foyer qui crépite.

JOUR 2

Bio Ferme des Caps

Après une bonne nuit de sommeil, on monte la Côte de la Miche en direction de Saint-Tite-des-Caps pour aller à la rencontre des femmes derrière la Bio Ferme des Caps. Quelle dose d’inspiration pour débuter la journée! On connaissait déjà l’endroit pour avoir goûté au Korzen, un kombucha produit sur place. Mais ce matin-là, on a plutôt découvert la passion contagieuse de Dominique, la propriétaire de la ferme, qui voue un grand amour pour sa terre qu’elle respecte au plus haut point. Elle y cultive depuis 2007 des petits arbres fruitiers sur cette terre de 87 acres.

Elle nous a amenés marcher le parcours des plantes, qui permet d’identifier (même en novembre!) des espèces indigènes qui poussent sur le domaine. On a goûté à plusieurs variétés qui sont utilisées pour le kombucha ou encore pour les différents produits lactofermentés offerts à la boutique.

On trouve aussi sur place une mini-ferme de même qu’un point de vente libre-service pour se procurer du kombucha (celui à la mélisse relaxante est à essayer!), de la choucroute, du chutney et d’autres produits frais ou en vrac.

Villéa nature & Nordique spa

On termine notre escapade dans un autre lieu de relaxation bien prisé de la région : le Villéa nature & Nordique spa. Si vous avez déjà fait du ski de fond au secteur rang Saint-Julien du Mont-Sainte-Anne, c’est l’établissement qui se situe tout près de la guérite d’entrée.

Les installations thermales sont divisées en plusieurs bains de plus petite taille avec différentes températures. On a bien aimé la qualité des infrastructures, qui donnent toutes sur un lac privé au cœur du site. On trouve ici aussi un bistro avec un menu santé de même qu’un centre de location d’équipements sportifs.

On peut également dormir au Villéa dans les microchalets qui peuvent héberger jusqu’à six personnes, et ce, tout au long de l’année. L’aménagement épuré est tout simplement wow.

Merci à l’équipe de Tourisme Côte-de-Beaupré et de Mouvement Mont-Sainte-Anne pour l’accueil légendaire!